Formée en biologie, elle commence sa thèse au laboratoire de neurosciences cognitives de l’Ecole Normale Supérieure. Elle est très intéressée par les mécanismes de la cognition animale et humaine et en particulier par la problématique de la prise de décision.